Contraventions de circulation: Ne pas céder

Lors de la conduite d’un véhicule à moteur, ne pas céder sur une emprise peut non seulement causer de graves accidents, mais cela peut également entraîner des amendes, des frais, la suspension de votre permis de conduire et même une peine de prison. En savoir plus sur le Missouri Failure to Yield statute, et que faire si vous êtes accusé d’avocats MRD.

Défaut de rendement – Statut du Ticket de circulation

Citation: MO Rev Stat § 304.351 (2018)

304.351. Emprise à l’intersection – panneaux aux intersections – violation, pénalité – pénalités supplémentaires – définitions — ordonnance de suspension, contenu, appel.

  1. Le conducteur d’un véhicule s’approchant d’une intersection doit céder l’emprise à un véhicule qui est entré dans l’intersection à partir d’une autre route, à condition toutefois qu’il n’y ait aucune forme de contrôle de la circulation à cette intersection.
  2. Lorsque deux véhicules entrent à une intersection de routes différentes à peu près en même temps, le conducteur du véhicule à gauche doit céder l’emprise au conducteur du véhicule à droite. La présente sous-section ne s’applique pas aux véhicules s’approchant l’un de l’autre de directions opposées lorsque le conducteur de l’un de ces véhicules tente ou effectue un virage à gauche.
  3. Le conducteur d’un véhicule à l’intérieur d’une intersection ayant l’intention de tourner à gauche doit céder l’emprise à tout véhicule s’approchant de la direction opposée qui se trouve à l’intérieur de l’intersection ou si près de celle-ci qu’il constitue un danger immédiat.
  4. (1) La state highways and transportation commission, en référence aux state highways et aux autorités locales, en référence aux autres routes relevant de leur juridiction, peut désigner des routes traversantes et ériger des panneaux d’arrêt ou des panneaux de rendement à des entrées spécifiées de celles-ci, ou peut désigner toute intersection comme intersection d’arrêt ou comme intersection de rendement et ériger des panneaux d’arrêt ou des panneaux de rendement à une ou plusieurs entrées de cette intersection.

(2) L’emprise préférentielle à une intersection peut être indiquée par des panneaux d’arrêt ou des panneaux de rendement, comme cela est autorisé dans la présente section:

(a) Sauf sur ordre d’un agent de police ou d’un signal de contrôle de la circulation, tout conducteur d’un véhicule s’approchant d’une intersection d’arrêt, indiqué par un panneau d’arrêt, doit s’arrêter à une ligne d’arrêt clairement indiquée, mais s’il n’y en a pas, avant d’entrer dans le passage pour piétons du côté le plus proche de l’intersection, ou s’il n’y en a pas, au point le plus proche de la chaussée d’intersection où le conducteur a une vue sur la circulation s’approchant de la chaussée d’intersection avant d’entrer dans l’intersection. Après s’être arrêté, le conducteur cède l’emprise à tout véhicule qui est entré dans l’intersection en provenance d’une autre route ou qui s’approche si près de celle-ci qu’il constitue un danger immédiat pendant le temps où ce conducteur traverse l’intersection ou s’y trouve.

(b) Le conducteur d’un véhicule s’approchant d’un panneau de signalisation doit, conformément au panneau, ralentir à une vitesse raisonnable aux conditions existantes et, si nécessaire pour que la sécurité s’arrête, s’arrêter à une ligne d’arrêt clairement indiquée, mais si aucune, alors au point le plus proche de la chaussée d’intersection où le conducteur a une vue de la circulation s’approchant sur la chaussée d’intersection. Après avoir ralenti ou arrêté, le conducteur doit céder l’emprise à tout véhicule se trouvant à l’intersection ou s’approchant d’une autre route de manière à constituer un danger immédiat pendant le temps où ce trafic traverse ou se trouve à l’intérieur de l’intersection.

    1. Le conducteur d’un véhicule sur le point d’entrer ou de traverser une autoroute à partir d’une allée, d’un bâtiment ou d’un chemin privé ou d’une allée doit céder l’emprise à tous les véhicules qui s’approchent de l’autoroute à entrer.
    2. Le conducteur d’un véhicule qui a l’intention d’effectuer un virage à gauche dans une allée, un chemin privé ou une allée doit céder l’emprise à tout véhicule qui s’approche de la direction opposée lorsque ce virage à gauche créerait un danger pour la circulation.
    3. La State highways and transportation commission ou les autorités locales en ce qui concerne les routes relevant de leurs compétences respectives, sur tout tronçon où des travaux de construction ou des opérations d’entretien majeur sont effectués, peuvent fixer une limite de vitesse dans ces zones en affichant des panneaux appropriés, et la conduite d’un véhicule automobile dépassant cette limite de vitesse dans la zone ainsi affichée est considérée comme une preuve prima facie d’une conduite imprudente et imprudente et d’une violation de l’article 304.010.
    4. Nonobstant les dispositions de l’article 304.361, la violation du présent article est considérée comme un délit de classe C.
    5. En plus de la peine prévue au paragraphe 8 du présent article, toute personne qui plaide coupable ou est reconnue coupable d’une violation du présent article dans laquelle le contrevenant est reconnu coupable d’avoir causé des blessures corporelles, une pénalité pouvant aller jusqu’à deux cents dollars sera imposée. Le tribunal peut rendre une ordonnance de suspension du privilège de conduire de cette personne pour une période de trente jours.
    6. En plus de la peine prévue au paragraphe 8 du présent article, toute personne qui plaide coupable ou est reconnue coupable d’une violation du présent article dans laquelle le contrevenant est reconnu coupable d’avoir causé des blessures corporelles graves, sera passible d’une pénalité pouvant aller jusqu’à cinq cents dollars. Le tribunal peut rendre une ordonnance de suspension du privilège de conduire de cette personne pour une période de quatre-vingt-dix jours.
    7. En plus de la peine prévue au paragraphe 8 du présent article, toute personne qui plaide coupable ou est reconnue coupable d’une violation du présent article dans laquelle le contrevenant est reconnu coupable d’avoir causé la mort, sera passible d’une pénalité pouvant aller jusqu’à mille dollars. Le tribunal peut prononcer une ordonnance de suspension du privilège de conduire de cette personne pour une période de six mois.
    8. Tels qu’ils sont utilisés aux paragraphes 9 et 10 du présent article, les termes ” blessure physique ” et ” blessure physique grave ” ont le sens qui leur est attribué à l’article 556.061.
    9. Pour toute suspension ordonnée par le tribunal en vertu des paragraphes 9, 10 ou 11 du présent article, le directeur du département impose la suspension prévue dans l’ordonnance du tribunal. L’ordonnance de suspension doit inclure le nom du délinquant, son numéro de permis de conduire, son numéro de sécurité sociale et la date d’entrée en vigueur de la suspension. Tout appel d’une suspension imposée en vertu des paragraphes 9, 10 ou 11 du présent article constitue un appel direct de l’ordonnance du tribunal et peut être examiné par le président de la cour de circuit ou un autre juge du circuit autre que le juge qui a émis l’ordonnance initiale de suspension du permis de conduire. L’inscription par le directeur du revenu de la suspension ordonnée par le tribunal au dossier de conduite n’est pas une décision sujette à révision en vertu de l’article 302.311. Toute suspension du permis de conduire ordonnée par le tribunal en vertu du présent article s’ajoute à toute autre suspension pouvant survenir à la suite de la condamnation en vertu d’autres dispositions de la loi.

Peine de condamnation

Les peines pour défaut de déclaration de culpabilité dépendent en grande partie du résultat ou du dommage causé par la violation. Si la violation a causé des blessures physiques, il y a une amende pouvant aller jusqu’à 200 $ et une suspension du permis de conduire pendant 30 jours. Si la violation cause un préjudice grave, l’amende est portée à 500 $ et une période de suspension de 90 jours. Enfin, si le défaut de céder a causé un décès, la pénalité peut aller jusqu’à 1000 $ et la révocation des privilèges de conduite pendant six mois.

Il suffit de dire que les sanctions pour cette infraction au code de la route sont graves — et si vous faites face à un éventuel défaut de condamnation, il est crucial de contacter une équipe de défense expérimentée en matière de code de la route. Chez MRD Avocats, nous avons l’expérience nécessaire pour garantir le respect de vos droits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.